Les articles

La visite médicale professionnelle depuis la réforme de 2017

En application de la réforme « loi travail » et depuis le 1er janvier 2017, les conditions du suivi individuel de l’état de santé des salariés au travail ont été modifiées.

Le Décret n° 2016-1908 du 27 décembre 2016 a transformé la visite médicale à l’embauche et les visites médicales périodiques.


La visite médicale dite « d’embauche » est remplacée par une visite médicale « d’information et de prévention ».

Avant la réforme, sauf cas particulier, le principe voulait que l’employeur se devait de programmer une visité médicale avant la fin de la période d’essai du salarié nouvellement embauché.

Désormais, tout travailleur doit passer une visite médicale d’information et de prévention au cours des 3 mois suivant sa prise de poste, sauf s’il en a déjà bénéficié au cours des 5 années précédentes (délai raccourci à 2 mois pour les apprentis).

Une visite d’embauche est maintenue pour les salariés exposés à des risques particuliers (risques hyperbare, risques de chute en hauteur, agents CMR, amiante, plomb.). Celle-ci doit être organisée avant la prise de poste.

Dès lors, le médecin du travail fixe la périodicité des visites médicales en fonction de chaque personne et selon les critères suivants :

  • conditions de travail,

  • l’âge,  

  • l’état de santé

  • et les risques auxquels est exposé le salarié.

Les visites dont la périodicité est plus espacée dans le temps.

Pour les salariés qui ne sont pas exposés à des risques particuliers ou qui ne sont pas des salariés bénéficiant d’une visite renforcée (travailleurs de nuit, mineurs.) le délai entre chaque visite ne peut pas dépasser 5 années (contre 2 années auparavant). Cette visite est réalisée par un professionnel de santé: médecin du travail, infirmier santé travail, collaborateur médecin, interne.

Un suivi individuel renforcé.

Un suivi renforcé pour certains salariés à risque continue d’exister mais dans des conditions différentes.

Un suivi individuel renforcé peut être mis en place lorsque le médecin du travail constate que le travailleur est affecté à un poste présentant des risques particuliers pour sa santé ou sa sécurité.

Le délai maximum entre chaque visite médicale liée au personnel à risque est réduit à 4 ans et une visite intermédiaire (tous les 2 ans maximum) est effectuée par un professionnel de santé: médecin du travail, infirmier santé travail, collaborateur médecin, interne.

La visite médicale devant se dérouler tous les 4 ans reste effectuée par le médecin du travail ou un collaborateur médecin.

Quoi qu’il en soit, une visite médicale est possible à tout moment à la demande du salarié, de l’employeur, du médecin du travail.