Licencier un salarié pendant son congé parental d’éducation, est-ce possible ?

Licenciement : protection des jeunes parents :

Les jeunes parents bénéficient d’une protection particulière contre le licenciement.


Ainsi, les salariées sont protégées :

  • pendant leur grossesse ;

  • l’intégralité des périodes de suspension de leur contrat de travail auxquelles elles ont droit au titre de leur congé maternité (Code du travail, art. L.1225-4).


Cette protection se poursuit pendant les 4 semaines suivant l’expiration de leur congé maternité.

Les jeunes pères sont également protégés pendant les 4 semaines suivant la naissance de leur enfant (Code du travail, art. L.1225-4-1).


Rappelons que le licenciement reste tout de même envisageable pour faute grave et en raison d’un maintien impossible du contrat de travail pour un motif étranger à la grossesse ou à l’accouchement.


Licenciement pendant le congé parental d’éducation :

Le salarié qui justifie d’un an d’ancienneté dans l’entreprise à la date de naissance de son enfant ou de l'arrivée au foyer d'un enfant adopté peut bénéficier d’un congé parental à temps partiel ou à temps complet.

Le congé parental d’éducation a une durée initiale de 1 an maximum.

Il a la possibilité d’être renouvelé 2 fois.


Le contrat de travail du salarié en congé parental d’éducation total est suspendu pendant toute la durée du congé.


Le salarié en congé parental d’éducation ne bénéficie d’aucune protection particulière contre le licenciement pendant la suspension de son contrat de travail.

Aussi un salarié peut être licencié pendant son congé parental d’éducation.